Un coup inattendu

Blowjob

Un coup inattenduJe rentrais à la maison en ce mercredi après-midi quand j’ai entendu du bruit à l’étage. J’ai monté l’escalier et j’ai vu que la chambre de mon fils était ouverte. Il était debout devant son ordinateur et ce qu’il faisait ne laissait aucun doute. Sur l’écran sa copine se caressait la poitrine et l’entre-cuisse.- Oh, oui, encore, je sens que ça vient, gémissait mon fils ! Enfonce-toi le gode dans l’anus !La fille ne semblait pas l’entendre de cette façon.- Non, je ne veux pas m’enculer, a-t-elle répondu !- Tu ne disais pas non quand je t’ai enculée, lui a répondu mon fils !Je regardais et soudain, la fille a fini par obéir à mon fils et elle a retiré le gode de son vagin pour se l’enfoncer dans l’anus.- Tu veux faire de moi une pute, a protesté la fille qui se godait dans le trou du cul !- C’est parce que tu aimes ça, lui a répondu mon fils ! Tu n’as pas refusé mon fric quand j’ai accepté de monter avec toi, a-t-il ajouté !- C’est la seule fois où tu as payé, lui a répondu sa copine ! C’est comme ça que j’ai eu ton pucelage !- Salope ! Pute !- Tu aimes ça ! bursa escort Je sais bien que tu voudrais me sortir du trottoir mais j’aime faire de job ! Ce n’est pas très difficile et ça paie bien !- Je vais me vider les couilles sur toi, a éructé mon fils alors qu’il éjaculait sur l’écran de son ordinateur !- Ah, bah, maintenant tu n’as plus qu’à lécher, lui a lancé la fille !Mon fils s’est mis à lécher le sperme qu’il avait projeté sur l’écran puis il a fini par essuyer avec son mouchoir avant de s’asseoir sur la chaise pendant que la fille continuait à se goder.Je suis allée dans ma chambre. Je n’en pouvais plus. J’ai retiré ma petite culotte et je me suis masturbée. Ça m’a fait du bien. Une fois calmée, je suis retournée dans la cuisine pour préparer le dîner. Une heure plus tard, mon fils a fait irruption et il m’a embrassé sur les joues pour me dire bonsoir puis il m’a annoncé que sa copine vient dîner. J’ai protesté puis j’ai grogné un oui et la fille est arrivée dix minutes plus tard.Je la connaissais bien parce qu’elle venait souvent. Je lui ai demandé ce qu’elle bursa escort bayan a fait aujourd’hui et elle m’a répondu qu’elle a bossé ses examens. Après, quand je me suis retrouvée seule avec elle, je lui ai demandé si ce n’est pas un problème d’avoir d’aussi gros seins.- Si, des fois, m’a-t-elle répondu !Je lui ai encore demandé si ce n’est pas trop difficile de trouver des soutifs à leur taille mais elle avait une adresse et je n’ai pas insisté. Pourtant, je voyais bien qu’elle voulait m’avouer quelque chose et je l’ai laissée venir.- Je suis enceinte de quatre mois, a-t-elle fini par me lâcher ! Rassurer-vous, ce n’est pas de votre fils !- Comment ça ?- Bin, je n’ai pas que lui ! J’ai de gros appétits et je croix que le père est un homme marié, a ajouté la fille !La petite salope cachait bien son jeu sous ses airs de sainte nitouche.- Je vais le garder, a-t-elle ajouté ! Ça me plaît d’être enceinte et puis j’ai de l’argent de ma grand-mère…- Ça te plaît d’avoir le gros ventre, lui ai-je encore demandé ?Ses yeux se sont illuminés.- Oh, oui, je crois ! J’ai une tante escort bursa qui est enceinte et elle me laisse toucher son ventre, a ajouté la fille ! Et puis, dans mon état, je peux me faire mettre par qui je veux ! Ils ne risquent pas de m’en faire un autre !Elle m’a dit qu’elle a soif et je l’ai laissée passer pour qu’elle remplisse son verre au robinet.- Vous devez vous dire que je suis une pute, m’a-t-elle lancé ?Je lui ai mis une main au cul et l’autre sur sa poitrine puis j’ai glissé ma main sous sa jupe. Elle n’avait pas de culotte.- J’aime les filles, lui ai-je lancé dans un rictus !- Tu veux qu’on baise ensemble, m’a demandé la fille ? Ton fils m’a dit que tu es lesbienne ! Je me touche souvent mais je voudrais bien lécher une chatte pour de vrai !Je me suis contentée de lui rouler une pelle puis je lui ai dit d’aller dans ma chambre et j’ai ajouté que je dirai à mon fils qu’elle est rentrée chez elle et je l’ai retrouvée une demi-heure plus tard, couchée dans mon lit, sous le drap et nous avons fait l’amour comme nous avons continué à le faire presque toutes les semaines et j’ai pu apprécier son gros ventre comme j’avais apprécié le mien lors de mes grossesses mais peu de temps avant d’accoucher, elle a cessé de venir me voir et je l’ai regretté.Quant à mon fils, il s’est fait une raison.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir