Mon premier job

Mon premier job
Mon premier job.
(Il s’agit de ma première histoire donc soyez indulgent cher lecteur)
Après deux années d’études après le bac et mon service militaire, je me suis retrouvé au chômage. Je n’avais pas trouvé ma voie comme on peut le dire. Heureusement pour moi, j’étais sportif de haut niveau et cela m’occupait pas mal dans la journée.
Néanmoins, ne pouvant vivre d’amour et d’eau fraiche, je dus me rendre à l’évidence qu’il me fallait trouver mon premier véritable job.
Par relation, je trouvais enfin le graal. Le seul hic était ce stage de formation de deux mois dans les Yvelines. Je ne partais pas très enthousiasmer car je voulais continuer mon sport (j’avais des échéances sportives quelques semaines plus tard pour lequel je m’étais beaucoup entrainer).
Arrivant sur place lors de mon premier jour, je fus accueilli pour une femme s’appelant Brigitte. Elle ne dégageait rien de spécial, châtain claire, yeux verts, vieille célibataire apparemment, habits ultra classiques : tailleur et probablement des bas, lunettes et chaussures à talon mais pas aiguilles. A l’issus des présentations d’usage au sein de l’entreprise et de la journée de boulot, je demandais à cette Brigitte où je pourrais trouver une piscine ainsi qu’une salle de musculation.
Et là heureux hasard, elle me dit :
– Et bien justement David, le soir après le boulot, je vais à un cours de Fitness. Ils y ont une salle de Musculation et même une piscine. Si tu veux je peux demander au patron qui est un ami, de te parrainer afin que tu puisses continuer à t’entrainer durant le stage.
– Ça serait très gentil en effet.
Je proposai de l’emmener et nous nous rendions dans cette salle qui était à deux pas de mon hôtel.
Elle me fit la présentation de Fabrice le patron, elle partit de son côté et Fabrice me fit le tour de son centre (salle de muscu, hammam, piscine, salle de fitness etc.). Ne pouvant utiliser la piscine par manque de temps, je décidai d’aller directement en musculation en me disant que je pourrais profiter du hammam le temps que Brigitte finisse ses 2 cours.
A la fin de ma séance me dirigeant vers le hammam, je croise Fabrice qui me dit :
– Tu as bien de la chance d’avoir rencontré Brigitte, tu vas bien t’amuser !!!
Je dois vous avouer que je fus interloqué car nous ne devions pas parler de la même personne.
Je pris une cabine qui était vide et commença à me prélasser et rêver de choses et d’autres. Au bout d’un certain temps, j’entendis des voix (je crus reconnaitre Brigitte à l’extérieur du Hammam qui discuter) ce qui me réveilla de ma somnolence.
Et là, la porte s’ouvrit et Brigitte apparut.
– Ça ne te dérange pas si je me joins à toi dans le hammam ?
– Non pas du tout.
De là sans complexe. Elle s’installa, la serviette qu’elle portait en paréo, laisser deviner une poitrine digne de ce nom que je n’avais pas remarquer durant la journée et une croupe à faire lever n’importe quelle queue.
Je fus assez troublé pour avoir un début d’érection mais je me forçais à penser à autre chose pour ne pas continuer car avec une serviette comme seul habit, ça se verrait de suite.
Allongé sur le dos, je ferme les yeux mais je ne peux m’empêcher de l’imaginer nue et mon sexe finit par se tendre correctement. Quand je sentis une main venir le long de ma jambe et remonter doucement vers mon engin. Je me redresse et vois Brigitte avec un regard coquin me disant :
– Je ne sais pas à quoi tu penses mais j’espère bien être à l’origine de ton état ?
– Effectivement, tu es ce pourquoi mon sexe bande.
– Fabrice m’a dit qu’il fermerait les hammams pour que nous soyons qu’à deux. J’espère que tu n’y vois pas d’inconvénient ?
– Non absolument pas.
Je commençais à enlever sa serviette et là o surprise, un corps de rêve se dévoile. Une poitrine 95C avec des tétons qui pointaient admirablement, un ventre tout ce qui a de plus plat et un cul rebondi. Son sexe ? Rasé. Le rêve !!!
Je fus irrémédiablement attiré et ne pus m’empêcher de l’embrasser. Elle me prit le sexe entre ses mains et commença à me branler, moi pendant ce temps, je jouais avec son clito et me rendit compte qu’elle mouillait déjà abondamment.
Elle se pencha pour prendre mon sexe en bouche et m’administrer une pipe que je n’avais jamais connu auparavant. Elle était là à 4 pattes le cul relevé et elle me suçait divinement bien ! Je pouvais à loisir regarder son cul qui se reflétait dans la vitre du hammam.
Je fis glisser mes mains sur son dos afin de masser ses fesses. La moiteur ambiante aidée à cela. Je faisais des ronds et petit à petit, je me rapprochais de sa rondelle. Je tournais autour avec mon doigt. Cela devait lui procurer du plaisir car elle se mit à gémir de plaisir. Pendant qu’elle continuait son office, je m’aperçus que son petit trou s’ouvrait et pus y introduire un doigt puis deux et enfin trois. Elle mouillait terriblement du cul ce qui décupla mon érection.
Elle se releva et me présenta son bon cul en disant :
– Allez prend moi, j’en peux plus d’attendre depuis ce matin que je t’ai vu !
Je m’approchai et présentai mon gland à sa rondelle. Je poussais et mm par mm mon sexe rentra jusqu’à mes couilles. Je commençai par faire des allers-retours et au bout de 3, elle eut un orgasme qui la saisit !
– Ouah, c’est la première fois que je jouis du cul ! je suis désolé tu n’as pas eu le temps de me baiser plus !
– Ce n’est pas grave, lui dis-je, tu n’as qu’à me sucer et je juterai dans ta bouche, ça te dit ?
Pour tout réponse, elle reprit mon sexe et le suça avec beaucoup de passion. Je ne pus me retenir longtemps sous les effets combinés de la succion et du mouvement de sa main. J’éjacula avec force et elle se mit à jouir une seconde fois d’avoir reçu mon foutre dans sa bouche.
Nous nous rhabillâmes et sortis du complexe. Je la ramenai chez elle et m’invita à poursuivre mais cela c’est une autre histoire !

Cette histoire est vrai ainsi que la suite. N’hésitez pas à mettre des commentaires. Si ceux-ci sont positifs, je vous raconterai la suite avec plaisir.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir